Comment vendre sur internet

Avec le nombre croissant de choses qu’on peut apprendre, pas facile de savoir comment vendre sur internet. Pour cette raison, voici quelques idées qui peuvent vous donner un petit coup de pouce pour vendre en ligne facilement et rapidement.

1. Principes de base pour vendre en ligne

Vous voilà paré pour une nouvelle aventure. Vous vous êtes levé.e un matin en vous disant “tiens, et si je faisais de la vente sur internet”.

Et vous avez foncé tête baissé sans forcément prendre le temps d’analyser ce qu’il fallait.

Alors la vente en ligne, pour faire simple, c’est comme la vente à distance ou par correspondance.

Alors qu’il y a 20 ans on recevait des enveloppes par la poste bourrées de contenu censés nous vendre des produits ou services, aujourd’hui, on utilise davantage le web pour plusieurs raisons.

  • C’est moins cher que d’envoyer des courriers postaux
  • C’est plus rapide à arriver chez le prospects
  • On peut tester plein de choses
  • On peut même avoir une vitrine accessible de n’importe où
  • Et on peut aller chercher les clients là où ils se trouvent

Forcément pour la majorité des entreprises de vente à distance aujourd’hui, internet est devenu le créneau le plus utilisé.

Bref, la vente en ligne reste de la vente. Il faut savoir faire venir les clients sur nos boutiques et savoir également leur vendre nos produits et services.

Comme ça parait simple à première vue, n’allez pas croire que vous serez seul.e dans votre créneau bien longtemps. Des centaines de sites voient le jour toutes les 24h et votre prochain concurrent sera peut-être là le mois prochain.

C’est donc devenu un peu plus compliqué que ça de réussir le pari de vivre du web. C’est un pari que j’ai fais il y a presque 20 ans… et je suis encore là. Alors je peux vous dire que les règles ont largement changé.

comment vendre sur internet

Heureusement pour moi, j’ai eu le temps de me former pour résister aux changements de toutes sortes. Et ce, grâce à de simples bases que vous allez découvrir ici.

Pour vendre en ligne, vous pouvez au choix avoir un site, ou utiliser une plateforme qui fera la technique à votre place. Tout dépend de votre business. Si vous comptez ouvrir un e-commerce pour vendre des vêtements, prenez le temps de construire votre propre site internet.

Si vous êtes coach ou vendez des prestations de services, parfois juste une page Facebook ou LinkedIn peut suffire. Tout dépend de votre angle d’attaque.

Une chose est certaine en revanche, plus vous voudrez tester de façon de vendre, plus vous finirez par vous perdre. On ne communique pas sur Facebook comme on communique sur LinkedIn. On ne vend pas avec un site e-commerce de 500 produits comme on vend sur un site monoproduit (1 seul produit).

Il y a des critères à prendre en compte pour démarrer le plus facilement possible. Si moi aujourd’hui je peux gérer une boutique, un service par abonnement, mes prestations et d’autres sources de revenus parallèles, ce n’est peut-être pas votre cas pour le moment si vous débutez tout juste.

Il y a donc quelques principes de base à respecter

Vendre sur internet, c’est déjà avoir une réponse

La phrase sonne drôle comme ça, mais quelqu’un qui va sur internet et particulièrement sur un moteur de recherche comme Google, c’est quelqu’un qui cherche une réponse à quelque chose. Cette personne peut chercher une recette de cuisine comme la dernière promo sur l’Iphone 13.

Votre produit ou service sera donc une réponse à une ou plusieurs questions que recherche les internautes. Ne vous inquiétez pas, j’ai tout un article pour apprendre le référencement et ce que cherchent les internautes.

Pensez donc à chercher ce que les internautes veulent avant de penser à votre produit principal. Si vous pensez qu’un savon qui ne mousse pas peut se vendre par camion, ce n’est peut-être que votre avis et pas celui du reste du monde.

Vendre en ligne, c’est aussi connaitre son client idéal

Votre client ? Il a quel âge ? Quels sont ses revenus moyens ? Combien est-il prêt à dépenser chez vous ? Sur quel réseau social passe t-il le plus plus de temps ? etc… Posez vous toutes les questions qu’il faut pour déterminer votre angle d’attaque avant de faire des erreurs. Par exemple, je vois régulièrement sur internet des boutiques pour les enfants, des coloriages, des jeux, des chasses aux trésors, etc…

Et bien la plupart de ces sites s’adressent aux enfants. Hors qui possède la carte bleue ? Les parents. Des erreurs vous en ferez, mais évitez quand même les pires dès le départ. Ça vous donnera un train d’avance sur vos concurrents.

Maintenant, avant d’aller plus loin dans les détails, j’aimerai vous partager quelques conseils de base…

Apprenez à vous différencier :

Vendre en ligne ne consiste pas simplement à proposer des produits et/ou services et à attendre qu’ils vous appellent, car de cette façon il est probable que la portée souhaitée ne sera pas obtenue.

Pour atteindre votre objectif final, il est essentiel d’être très clair sur ce que recherchent vos clients potentiels, ce que vous proposez et ce que propose votre concurrence directe.

En ce sens, si vous avez l’intention de “copier ” une idée d’une autre entreprise en ligne, vous devez la transformer afin de pouvoir offrir un plus grand avantage économique à l’utilisateur ou vous différencier avec un meilleur service.

N’oubliez pas que dans les ventes sur Internet, il est important de commencer par vendre votre marque et ce que vous proposez, car cela finira par être l’un des facteurs de différenciation les plus importants de votre carrière.

Par conséquent, vous devez commencer par ajouter de la valeur à votre image ou à votre marque , en démontrant les compétences et les atouts de votre entreprise.

Cela n’aura aucun sens de faire comme les autres et de la même manière, alors profitez de votre temps et de votre argent car ce seront des biens très rares.

Fidélisez vos clients

La première impression que vous faites sur vos clients est fondamentale, et cela dépendra entièrement de ce que vous « vendez » gratuitement. Par exemple, le contenu que vous publiez, le design de votre blog ou site web, les conseils que vous délivrez par mail, etc.

Autrement dit, si à travers ces facteurs vous ne parvenez pas à capter leur attention et encore moins leur confiance, il sera extrêmement difficile de “closer” des ventes.

C’est aussi simple que vos clients ne paieront pas pour un produit/service dont l’offre ne leur semble pas digne de confiance. Certainement pas!

Mais il ne s’agit pas de mettre l’accent sur le problème, mais plutôt sur la solution. La bonne nouvelle est donc qu’il existe plusieurs aspects qui vous aideront à créer la confiance de vos clients potentiels et à renforcer la fidélité à votre demande réelle.

Le premier facteur décisif dépendra d’un facteur extrêmement précieux : le temps. Rappelons qu’au niveau du positionnement c’est un indicateur clair de confiance, puisqu’il nous aide à déterminer l’importance que nous avons eue.

De même, le temps que votre entreprise a été en ligne et la portée qu’elle a eue pendant cette période seront un aspect décisif tant pour votre positionnement dans Google que pour vos clients potentiels.

Cela indiquera que vous avez de l’expérience, car vos antécédents attesteront également que votre entreprise est sérieuse, générant encore plus de confiance. Assurez-vous donc de profiter au maximum de chaque minute.

D’autre part, générer du contenu de valeur vous aidera grandement à créer un lien de confiance fondamental avec vos clients .

Ne sous-estimez donc jamais la puissance des blogs et du marketing de contenu , car grâce à ces outils, vous pouvez obtenir de nombreux avantages.

En ce sens, si, par exemple, vous vous consacrez à la vente de téléphones portables, je vous assure que la plupart de vos clients apprécieront que vous preniez votre temps pour leur expliquer en détail son fonctionnement, ses caractéristiques et autres contenus précieux à cet égard.

Rendez votre contenu utile, pour qu’il abatte les doutes de vos lecteurs et serve également de motivation pour s’intéresser encore plus à vos produits et/ou services afin que la vente se fasse.

Ne sous-estimez pas le pouvoir des opinions

Il ne fait aucun doute qu’une des techniques les plus efficaces pour promouvoir des produits et/ou services passe par nos propres clients.

Et c’est qu’en tant que consommateurs que nous faisons toujours plus confiance à ce que pensent les autres personnes qui ont déjà effectué l’achat qu’à celui qui nous vend le produit.

Cependant, ce comportement est assez courant, car bien souvent, nous pouvons rencontrer des vendeurs qui ne sont intéressés que par l’achat à tout prix.

Pour cette raison, il est essentiel que vous permettiez à vos vrais clients d’évaluer ce que vous vendez, car en obtenant de bons avis d’un acheteur vous pourrez convaincre une dizaine de personnes de plus.

Faites confiance à ce que vous vendez et à sa valeur

Dans les commerces en ligne, il est très courant de voir des offres qui promettent un produit ou un service à un prix très bas, mais qui finissent par s’avérer être de la publicité mensongère à cause de la TVA, des frais supplémentaires, gestion des dépenses, etc.

Ces types de promotions, en général, créent de la méfiance chez le client car elles aboutissent à une sorte de tromperie, évitez donc à tout prix de prendre cela comme une idée pour attirer du public.

La chose la plus recommandable est que vous clarifiiez dès le début tout ce que vous vendez; c’est-à-dire quel est le coût réel et pourquoi en vaut-il la peine, qu’il soit faible ou élevé. De plus, être sûr de ce que vous proposez à votre public instille la tranquillité d’esprit et augmente la confiance.

De même, une autre chose que vos clients potentiels apprécieront est que vous offriez une garantie de retour et de remboursement. Sans aucun doute, cela entraînera une augmentation significative des ventes en raison de la sécurité que vous transmettez avec votre offre.

Vos clients sont la chose la plus importante, soyez attentifs !

Bien qu’elle puisse paraître insignifiante, l’attention que vous accordez à votre audience est un facteur de différenciation qui accroît la fidélité et la confiance.

Mais il est très important que nous sachions faire la distinction entre être un vendeur attentif et être un harceleur qui ne s’intéresse qu’à l’achat. En ce sens, l’idéal est que vous aidiez vos clients quand ils en ont besoin, rapidement et efficacement.

Pour ce faire, vous n’aurez qu’à vous arrêter et réfléchir à la façon dont vous aimeriez être traité si vous étiez à la place de vos clients.

Analysez et mesurez les résultats dès le début

Connaître votre environnement, étudier votre concurrence et segmenter votre public cible sont 3 étapes fondamentales que vous devez franchir lorsque vous commencez à vendre en ligne .

Cependant, la tâche de mesurer et d’analyser ne correspond pas seulement à la phase d’initiation de votre activité en ligne, mais doit faire partie de l’ensemble de votre carrière. De cette façon, vous pourrez déterminer ce que vous faites bien ou mal pour agir en conséquence.

Certains des outils les plus utiles pour mesurer et analyser le trafic de votre site Web ou de votre blog sont les ‘ ‘Heat Maps ” bien connues avec lesquelles vous pouvez voir sur quelles sections vos visiteurs cliquent habituellement ; et aussi Google Analytics qui vous permettra de voir quels produits ont le plus de visites.

Certes, lorsque vous les utiliserez pour la première fois, ils ne seront que des chiffres, mais je vous assure qu’avec le temps, ils seront essentiels pour analyser et comprendre en profondeur le comportement de vos visites sur votre site Web ou votre blog.

Ce seront sans aucun doute des données précieuses pour vos stratégies marketing et l’étude de votre public cible.

Investissez pour booster vos ventes en ligne

Lorsque vous êtes sûr de la manière dont vous souhaitez diriger votre activité en ligne, il est important que vous considériez la possibilité d’investir dans un “minimum” de qualité qui vous apportera sûrement de bons résultats.

Et oui, bien sûr vous pouvez vendre en ligne gratuitement, mais l’investissement que vous faites je vous assure que vos clients le remarqueront. Cependant, il ne s’agit pas d’investir de l’argent pour le faire, mais d’analyser pourquoi et les avantages que vous obtiendrez en retour.

Et enfin, investir dans un commerce Internet est beaucoup plus rentable par rapport à un magasin physique . Imaginez dans le dernier cas les paiements des locaux, les loyers, les réformes, l’administration, les salaires, les fournisseurs, le service client, etc… Avec ça on a déjà un bon chiffre, non ?

Montrer une offre variée et simplifiée

Contrairement à ce que beaucoup pourraient croire, montrer des offres à l’infini n’est pas très pratique pour les commerces en ligne, puisque le client peut finir par se sentir saturé et renoncer à l’idée d’acheter.

Par conséquent, en tant que professionnel, vous devez savoir ce qui vous intéresse et ce qui vous convient le mieux, alors profitez de ce grand avantage ! Cela commence par vous faire gagner du temps et vous proposer des offres qui répondent uniquement à vos besoins.

Pour cela, vous pouvez utiliser l’une des stratégies de marketing les plus populaires en matière de commerce sur Internet : proposer 3 produits spécifiques en fonction de leurs intérêts.

Pourquoi seulement 3 ? Eh bien, la réponse est simple : ce nombre a le pouvoir de générer une sensation de variété sans devenir saturant lors de la prise de décision, donc en même temps il nous donne la simplicité que nous recherchons.

Positionnez-vous et faites-vous remarquer par votre audience

Créer du bon contenu et proposer des produits ou services de qualité est essentiel pour votre activité sur Internet, mais à quoi sert tout cela si votre audience ne sait même pas que vous existez ? J’ai peur que la réponse soit claire.

Maintenant que les bases sont posées, passons aux choses sérieuses…

2. Comment vendre en ligne: forces et faiblesses

La vente en ligne peut paraitre sympa de prime abord, mais ce n’est pas toujours le cas. Regardez:

Faiblesses de la vente sur internet

Vendre sur internet a un sérieux désavantage qu’on peut oublier assez facilement: Vous n’êtes pas en face à face.

Les meilleurs commerciaux aux portes à portes ne troqueront que rarement leur métier pour aller tenter de vendre des voitures en ligne. Ils savent très bien que c’est beaucoup plus compliqué de convaincre quelqu’un à distance que de vendre un produit en prenant un café avec le potentiel client.

Rappelez-vous qu’avec internet, vous faites de la vente à distance et vous devez redoubler d’effort pour réussir là où la majorité échoue.

  • Parce que vous sortez de nulle part.
  • Parce que personne ne vous connait
  • Parce que personne ne connait votre produit
  • Parce que vendre en ligne, c’est tout un art et surtout un métier qu’il faut apprendre.

Alors vous n’allez pas forcément reprendre des études pendant 5 ans, mais vous allez devoir faire preuve de patience au départ, surtout si prenez de mauvais chemins.

Ça arrivera… mais on va tenter de limiter les dégâts un peu plus bas.

Une autre faiblesse de la vente en ligne, c’est que la concurrence n’est pas à l’étranger, ni dans la ville d’à côté. Votre client viendra plus facilement chez vous s’il doit faire 2kms en voiture plutôt que chez le concurrent à 50kms. Sur internet, la boutique concurrente est à un clic de souris. Autrement dit, quand vous criez haut et fort que vous avez les meilleurs fringues pour homme, des milliers de sites font la même chose en même temps et tous se font entendre de votre client grâce aux moteurs de recherche.

C’est donc beaucoup plus difficile de se démarquer quand on a le même produit que le voisin et qu’on le vend au même prix et de la même façon. Heureusement, il y a des trucs à faire pour se démarquer rapidement.

Ce sont les deux gros points faibles de la vente via internet: vous êtes derrière un écran et vos concurrents sont à un clic de souris.

Maintenant, bien entendu, il y a des avantages certains.

Les avantages de la vente sur internet

Imaginez un instant que vous vendiez à l’ancienne, avec des courriers papier. Je vais prendre le truc le plus con qu’on puisse faire: une faute d’orthographe énorme !

Quand vos courriers sont partis, il est trop tard pour corriger votre faute énorme qui va tuer les ventes. Sur internet, vous pouvez corriger dans la minutes.

Internet a cet avantage dans la vente que vous pouvez faire pleins de choses très rapidement.

  • Vous pouvez lancer un nouveau produit en quelques clics.
  • Vous pouvez contacter vos prospects par milliers en quelques secondes par mail
  • Vous pouvez tester à peu près tout sur votre site, de l’accroche à la couleur du bouton d’ajout au panier.
  • Vous pouvez en fait lancer une base de commerce et les peaufiner à l’infini jusqu’à atteindre des records de vente.

C’est bien plus facile et rapide qu’à l’ancienne.

3. Les types de vente possibles sur internet

On peut faire de tout sur le web, tout dépend de ce qu’on recherche:

Vendre sur internet grâces aux plateformes en ligne

Un peu égocentrique au départ, on veut souvent son propre site web pour faire des ventes soit même et empocher tous les revenus des ventes.

Pourtant, en débutant, un site internet n’est quasiment pas visible à moins d’y consacrer un budget conséquent en publicité.

Les plus rusé ne s’embête donc pas avec un site internet au départ. Ils vont vendre leurs produits où il y a déjà des clients à profusion. C’est donc tout naturellement que certaines entreprises font leurs débuts avec Amazon. Vous pouvez y créer une boutique privée pour votre entreprise et devenir d’un seul coup visible de tous les visiteurs d’Amazon qui fait des millions de visiteurs chaque mois.

Alors forcément, vous croiserez aussi vos concurrents sur ces plateformes. Mais au moins vous serez à armes égales.

C’est un bon départ pour vous familiariser avec la vente. L’avantage des plateformes comme Amazon, c’est que toute la technique derrière, c’est eux qui la gèrent. Parce que lancer un site personnel qui acceptent les règlements par carte bleue, c’est de plus en plus facile à faire mais ça reste une belle galère pour celui qui débute complètement.

Vous devez installer des choses et d’autres, gérer vous-même les bugs, trouver du trafic, etc…

Pensez donc aux plateformes avant de vous lancer tête baissée, c’est peut-être une belle solution.

Les ventes par abonnement sur internet

C’est mon business model préféré. J’ai comme ça 2 services qui se vendent par abonnement. Un bulletin mensuel vidéo où j’expose mes connaissances à mes abonnés. Et un autre service où je propose des liens vers les sites de mes abonnés sur un grand réseau de sites qui m’appartiennent. Le tout par abonnement mensuel.

Et je peux comme ça vous parler de mon business model préféré et en même temps d’une façon intelligente de se démarquer.

Si vous montez un jour un site internet, vous allez être confronté à Google et vous voudrez vous positionner dans les résultats de recherche. Une des pratiques qui se fait aujourd’hui pour donner de l’autorité à un site, c’est d’acheter des liens retour sur un site qui a déjà de l’autorité.

Ces liens, on les achète souvent à l’unité. Les plateformes qui vivent de ça font essentiellement de la mise en relation entre le webmaster qui propose son site pour des liens contre une somme d’argent, et le client qui achète un lien. La plateforme prend sa commission au passage. Le coût d’un lien peut varier de 20€ sur un petit site à plus de 3000€ sur un grand média national.

Ayant investis pas mal sur ces plateformes, j’ai finis par créer mon propre réseau de sites web avec une offre décalée par rapport à mes concurrents. Au lieu de vendre les liens à l’unité en servant d’intermédiaire, j’ai décidé de vendre des dizaines de liens d’un coup, par abonnement. Pour 11€99/mois, mes abonnés reçoivent des liens de plus de 250 sites web actuellement. Je m’assure de cette façon un revenu récurrent et mes abonnés en reçoivent bien plus pour leur argent. Tout le monde est content.

Si vous pouvez offrir votre produit ou service par abonnement, vous vous garantirez des revenus sur le long terme.

Maintenant, il faut de la suite dans les idées pour trouver l’idée de l’abonnement. Je vous donne quelques astuces:

  • Si vous avez une boutique e-commerce, proposez à vos clients un abonnement qui leur permettra de s’offrir vos produits à prix coûtants. En plus de faire parti d’un groupe privé (psychologie de la vente et reconnaissance sociale), elles pourront faire plus d’emplettes sachant qu’elles bénéficient d’avantages énormes. Pour vous, c’est une rentrée d’argent récurrente. Vous ne ferez plus de marge sur vos produits, mais vous gagnerez tous les mois des abonnements de vos clients.
  • Si vous vendez vos services (prestataire, coach, etc.), vous pouvez vendre vos connaissances comme je le fais par abonnement mensuel, trimestriel ou annuel. Pour ce qui est du coaching, vous allez vendre votre temps. Comme il n’y a que 24h dans une journée, il y a des limites dans les possibilités de revenus. En revanche, si vous faites des lives pour tous vos abonnés mensuels d’un coup, vous pouvez en avoir autant que vous voulez, vous gagnerez un temps de dingue et beaucoup plus d’argent parce que vous n’aurez plus de limites. Et les outils de live avec le Covid-19, il y en a des tas qui sont sortis de terre (Zoom est une de ces plateformes les plus connues).

Montez un ecommerce

C’est la solution la plus choisie à l’heure actuelle. On a une idée de produits (souvent plusieurs idées) et on lance un site web qui va regrouper tous nos produits, tel un magasin. On va organiser les rayons et tenter de vendre ces produits.

L’idée est simple et facile à gérer. Les programmes aujourd’hui permettent de faire ça très facilement. Si vous vous lancez avec un site WordPress par exemple, en installant le plugin Woocommerce, vous aurez presque instantanément une boutique fonctionnelle en ligne. Vous n’aurez plus qu’à enregistrer vos produits ainsi que les visuels. Vous devrez aussi faire vos fiches produits. Les argumentaires qui vont vendre à votre place puisque vous n’êtes pas derrière un comptoir à discuter avec le client. Enfin, on peut faire des trucs pour régler ce souci. On y revient plus bas.

Faire du monoproduit

Contrairement au site e-commerce qui possède 500 produits différents, le mono-produit est un site qui ne vend qu’un seul produit ou service. Et il est parfois plus rentable d’avoir 500 sites qui vendent chacun un produit qu’un seul site qui vend 500 produits. Pourquoi ?

Parce que vous allez vous concentrer différemment sur chacun de vos produits. La vente en mini-site va vous pousser à faire des campagnes précises et dirigées seulement sur un produit précis. Sur le mini-site, vous consacrerez davantage de temps à la rédaction de l’argumentaire de vente. Plutôt que de rentrer vos 500 produits en une semaine avec des fiches sans contenu, vous allez monter un produit avec son argumentaire.

Quand vos ventes décolleront, vous pourrez lancer un autre site et ainsi vous construire un empire sur quelques années.

C’est un tout autre regard qu’on porte au site mono-produit. Vous vous calez directement sur vos visiteurs. Vos campagnes de liens seront ciblées, vos publicité seront optimisées pour les meilleurs mots clés (et vous coûteront aussi moins cher).

Prenons l’exemple du e-commerce qui vend des accessoires de golf. On va y trouver des clubs, des balles, des gants et tout un tas de trucs plus ou moins vendables.

Si on pense mono-produit, on va sélectionner systématiquement le meilleur club de golf et tenter de le vendre coûte que coûte. Vous ferez ensuite la même chose avec une paire de gant, avec un marque de balle en particulier.

Vous verrez que c’est une toute autre approche et, pour les plus courageux, souvent la meilleure.

Pour clore, je vous citerai juste un copywriter de talent: “Chassez 2 lièvres à la fois et vous n’en attraperez aucun” … ça s’applique au e-commerce parfaitement. Changez votre façon de penser votre business.

Qui osera vendre des clubs de golf si vous passez déjà pour la référence en matière de club de golf.

J’ai donc fais un peu le tour des principaux types de vente qu’on peut réaliser en ligne. On va essayer maintenant d’optimiser tout ça !

4. Comment augmenter ses ventes en lignes

Il y a des principes à côté desquels vous ne pouvez pas passer.

La valeur à vie client

Connaitre cette valeur déterminera le budget que vous pouvez dépenser pour capter votre premier client.

Prenons le cas suivant: Vous vendez des accessoires de golf. Vous proposez également l’adhésion à un club privé de golfeurs qui se retrouve X fois par an dans différentes région de France. Vous proposez aussi des coachings et des séminaires en live.

Votre client peut donc acheter un jour un lot de 3 balles de golf et vous ne le reverrez plus jamais. Il vous aura rapporter 20€ dans toute son existence.

Dans ce cas, dépenser 5€ pour obtenir ce client sur votre site, c’est déjà une belle dépense.

Maintenant, prenez le cas du client qui vous achète des balles tous les trimestres. Qui fait parti de votre club depuis 3 ans et qui assiste à tous les séminaires que vous faites. Il a même un jour craqué pour que vous le coachiez directement. Ce client aura peut-être dépensé chez vous au fil des années 4 ou 5000€ (au hasard).

Combien dépenseriez-vous pour avoir ce type de client ? Pour ma part, je mets les 2000€ sur la table pour avoir ses coordonnées.

Voilà ce que permet la valeur à vie client. C’est ce qu’il va vous rapporter tout au long de sa vie. Pour ça vous avez largement le temps de vous renseigner sur les upsells, les ventes croisées, les order bump, downsell et toutes autres techniques qui vous aideront à optimiser le panier moyen.

Alors forcément, ce n’est pas avec 10 clients et 6 mois d’existence que vous allez pouvoir sortir une statistique parlante. En revanche, dans quelques années, vous saurez combien vous pouvez dépenser pour acquérir un nouveau client.

Le client n’est pas une personne qui passe acheter un truc sur votre site et qui disparait. Non, votre job, c’est de récupérer ses coordonnées pour le recontacter aussi souvent que possible. Pour lui parler du club, pour lui parler des derniers clubs de golf que vous venez de rentrer sur votre boutique. Pour lui vendre au fil des années autant de produits et service que vous le pourrez.

Et n’allez pas vous dire que c’est vache de penser de cette façon. Votre concurrent le fera à votre place. A partir du moment ou votre client est ravi de dépenser son argent chez vous, il n’y a aucun problème.

C’est en revanche un peu plus compliqué d’accepter de faire de l’argent au départ.

J’ai aujourd’hui par exemple des clients prêts à dépenser 1200€ pour assister à une formation chez moi à Saint Omer. Il me suffit juste d’un email pour vendre un nouveau produit ou service.

Parce que ces clients qui achètent de suite le font chez moi depuis des années. J’en ai qui me suivent depuis près de 15 ans sans faillir. J’ai travaillé ma valeur client pendant des années.

Marketing viral

Vous entendrez parler plus facilement de Growth Hacking maintenant, mais quand j’ai commencé on parlait de marketing viral. Le marketing viral vous permet de multiplier vos actions (demande de RDV, ventes, etc…)

Le principe est simple. Vos premiers clients vont avoir la charge de ramener les suivants. Vous leur rétribuerez une partie des ventes si ça vous chante. Vous pourrez leur offrir des remises, les inviter gracieusement à un événement, etc…

Le principe du Viral, c’est de donner envie à une personne de faire quelque chose pour vous (parler de vous à ses amis bien souvent). De cette manière vous récupérez des prospects avec lesquels vous allez agir de la même façon. A leur tour ils devront vous ramener des clients en échange d’un cadeau de votre choix.

Alors il y a pleins de méthodes pour faire du viral, je vous donne 2 exemples marquants:

DropBox : Au démarrage DropBox vous permettait d’avoir de l’espace de stockage en ligne pour vos fichiers. Vous aviez un lien unique et si vos amis prenaient un compte en suivant votre lien unique, DropBox augmentait la taille de votre espace de stockage. Le premier, j’ai envoyé un mail à mes abonnés pour récupérer un maximum d’espace. L’objectif de Dropbox, c’était de récupérer une partie de mes 6000 abonnés de l’époque comme client. DropBox a très rapidement explosé et est devenu une affaire rentable en à peine quelques mois.

Amazon: Pour tout dire je ne sais pas si c’est encore d’actualité mais il me semble que si. En fait, en ayant un compte sur Amazon, vous pouvez recommander le site à vos amis. Si un de vos amis s’inscrit sur Amazon, vous gagnez une remise de 5$. Votre ami également. Autant dire que l’argument pour faire venir vos amis sur Amazon est tout trouvé: “Salut Franck, tiens vas sur Amazon, ya de tout et tu gagnes 5€ si tu passes par mon lien.” Facile non ?

Quand vous commencerez à vendre sur internet, demandez-vous de quelle manière vous pourriez rendre votre business viral. C’est un point important.

Le référencement vous permettra de vendre plus

Le référencement, c’est faire connaitre votre site sur les moteurs de recherche. Plus votre site tombera dans les résultats de recherche pour des termes recherchés sur internet, plus vous aurez de trafic et donc potentiellement plus de vente.

[A FAIRE]

Le copywriting peut décupler votre chiffre d’affaires

Comme vous n’êtes pas physiquement face à votre éventuel client, vous devez être un super vendeur à distance. Le copywriting vous permet de le devenir plus ou moins rapidement.

Le copywriting, c’est l’art d’utiliser les mots qui vendent, qui suscitent des émotions et qui font sortir la CB de votre client. Il existe déjà un article complet sur le copywriting, je vous laisse le lire attentivement. Prenez le temps de devenir un.e bon.ne copywriter. C’est essentiel en ligne.

Vous venez de parcourir les bases pour vendre sur internet avec un site ou pas. Bien entendu, cet article pourrait être bien plus long. Il y a tellement de choses à découvrir. Vous trouverez des astuces sur ce site, mais aussi dans la newsletter privée (formulaire ci-dessous).

Vous voulez plus de contenu ? Développer vos compétences ? Rejoignez La Tribu™
Rejoindre

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00