Comment vendre une idée à une entreprise

Je ne sais pas si vous êtes comme moi [bcpp v= »p » defaut= »cher ami »] à avoir des tonnes d’idées de business dans la tête. Parfois (manque de temps), il faut savoir s’en séparer et vendre ses propres idées à d’autres entreprises.

Vendre une idée. Auriez-vous cru que ça deviendrait un business à part entière ? Eh bien en fait, les idées se marchandent très très bien et c’est un peu ma façon d’aider les entreprises qui me contactent.

Elles ont besoin d’idées neuves pour ne pas se faire massacrer par la concurrence.

Alors bien entendu, on peut distinguer 2 types d’idées.

Les idées internes…. la restructuration du marketing

C’est dans cette voie que je me suis relancé il y a 2 ans. J’aide mes partenaires à refondre totalement leur façon de penser le futur de leur entreprise.

Pour leur vendre l’idée, simple. Il suffit de démontrer que ça marche.

Alors avec de petits budgets et de petits partenaires, c’est une tâche assez complexe. Parce que vous devez faire des tests et des démonstrations rapidement.

Si vous avez un partenaire (client) qui a une liste de 52 clients depuis un an et que vous voulez lui prouver que vous allez savoir revendre quelque chose à ces 52 personnes, il faut faire pas mal de chose.

  • Tester des relances
  • Tester des offres
  • Tester des designs
  • Tester d’autres produits.

Tout ça demande du temps et ça risque de coûter cher… surtout si vous faites une erreur monumentale et que les 52 clients de votre partenaires commencent à croire qu’on se fout de leur gueule.

Il faut donc réussir à avoir des listes assez grandes pour ne tester que sur une petite partie.

Par exemple, avec un partenaire, sur 3500 (et quelques) clients enchantés de leur première commande, j’ai fait envoyé un courrier postal à 100 d’entre eux pour tenter de leur vendre quelque chose de complèmentaire au premier produit...

Sur ces 100 courriers, 2 lettres différentes pour faire un test A/B. Forcément il y aura un résultat moins bon quelque part et le partenaire peut y voir une perte.

Première lettre: 32% de commandes de l’upsell

Seconde lettre: 24% de commandes

Il y a un perdant, c’est certain. Mais mon partenaire à pu constater que ce type de stratégie pour augmenter la valeur de son client est nickel.

On a donc envoyé la première lettre au reste des clients… avec un chiffre d’affaire qui a quasiment doublé sur quelques semaines.

Maintenant, si je vous disais que j’ai fais tester ces idées sans me faire payer ? Pas cool hein ?

Et bien suite à cette opération délirante pour mon nouveau partenaire, il a décidé de travailler avec moi sur le long terme… pour un contrat qui dépasse les 5 chiffres. Je le dis régulièrement dans ma newsletter: Faites vous payer TOUT tout de suite.

Voilà comment vous pouvez vendre une idée à une entreprise sans trop craindre pour la suite. En fait, vous ne vous vendez même pas. Vous démontrez et c’est votre client qui va alors se vendre à vous… tenter de vous convaincre de bosser avec lui. Et son meilleur argument, c’est son chéquier!

Idem avec Alain… dans une branche assez amusante je dois dire. Des contrats jusqu’à 10 200 euros avant que je n’arrive.

Pour tester, j’ai créé le contrat VIP à 25 000. Testé la semaine suivante. Vendu en 15 jours le premier. Vous doublez le tarifs de tels contrats… qui ne voudrait pas bosser avec quelqu’un qui trouve ce genre d’idée ?

Démontrez, démontrez, démontrez!

Vendre une idée de produit à une entreprise

Parfois, vous avez une idée de produit qui peut révolutionner le monde… mais pas les compétences ou les fonds necessaires pour lancer votre idée.

Tenez par exemple:

Toutes les personnes qui se prennent un PV alors qu’elles roulaient à 52kms/h ont l’impression que l’état se fout de leur tronche. Elles trouvent ça injuste pour seulement 2kms/h au dessus de la moyenne.

Combien ont déjà eu ce tour là ? Vous peut-être ?

Maintenant, imaginez que pour ce genre d’abus, il existe un site qui vous rembourse le PV avec une certaine limite de dépassement de vitesse. Disons 3 ou 5 kms/h au dessus de la limitation.

Ce site serait génial non ? Moi en tout cas, je serais de suite client.

Maintenant, imaginons que pour chaque inscrit sur le site, vous demandiez 2€/mois par abonnement.

Et bien des millions d’automobilistes viendront dépenser chez vous 24€ par an. Et seulement un infime pourcentage aura un PV qui colle aux limites dans ces millions d’abonnés.

Quel chiffres d’affaire pourriez-vous retirer de ça ? Je ne sais pas si vous voyez le potentiel… au moins des millions par an. Pour quelques PV remboursés, c’est un truc de fou!

Seulement voilà le souci. Si l’idée est excellente, je n’ai pas assez de connaissance en droit pour savoir si j’ai le droit de faire ce genre de proposition. Je me doute qu’il y a des parades pour ça. Un bon avocat serait le parfait client pour cette nouvelle idée.

Lui saura trouver les parades pour faire tourner ce genre de business. Et personne ne rechignera à payer 2€ par mois. Un PV, c’est 90 euros je crois… soit 3 an d’abonnements. Difficile à vendre ?

Combien payez-vous d’assurance par an sans n’avoir jamais d’accident ?

Voilà… le type d’idée énorme que vous pouvez vendre à d’autres personnes.

Alors comment le faire proprement.

Personnellement, je vends l’idée un certain montant, mais pas trop important, de sorte à pouvoir légitimement demander des commissions sur les abonnements. Ce sera beaucoup plus rentable qu’un fixe.

Vous pouvez vendre l’idée 100 000 euros par exemple, ça ne remplacera pas le CA généré par des millions d’automobiliste.

Pour vendre plus rapidement encore votre idée… mettez-là en place!

Pour le cas ci-dessus, faites un site web et tout ce qu’il faut pour lancer. Démarrer une petite campagne rapidement et allez taper chez vos futurs acquéreurs avec les premiers chiffres. Vous aurez pas mal de propositions ;)

Maintenant, si vous avez des idées… je pense que vous allez savoir les vendre plus rapidement que vous ne l’imaginiez.

Au boulot!

 

Vous souhaitez recevoir davantage de trucs & d'astuces ? Tous les jours j'envois un mail à mes 6000 (et quelques) abonnés. Si ça vous dit, cliquez-ici pour vous inscrire